Qui sommes nous ?

As-Salâmu ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh. Bismillâhi r-Rahmâni r-Rahîm. Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des premières et des dernières générations, notre maître et notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons, et tous ceux qui suivent leur voie et qui s’accrochent à leur tradition jusqu’au Jour du Jugement Dernier !

Ce site (anciennement as-salafs.com) est géré et a été crée par votre frère Bilal Abou Anas (Moi) de Bobigny dans la banlieue parisienne (93). Le site a pour principal but de propager le minhaj des salafs as-salîhs (Ad-Da3wa As-Salafiyya = Ahlu-s-Sunnati Wal-Jama’a) dans ma ville premièrement et ensuite dans toute la France et les pays francophones mais également d’augmenter ma science et m’encourager à la rechercher et l’appliquer. Je ne me prend pas pour une personne ayant de la science, d’ailleurs je n’en ai pas. Je me contente simplement et seulement de ne citer que les paroles des `Oulamas anciens et contemporains reconnus pour leurs sciences et leurs piétés et de relater certains sujets d’actualité et les confronter à la balance de l’Islam.

N’hésiter surtout pas a me contacter pour toute question concernant le site. Par contre si vous avez une question concernant le Dîn, je ne répondra que selon ce que je sais des paroles des savants et vous enjoindrais de téléphoner au savants directement ou à leurs élèves si j’ai des doutes ou si je ne sais pas. Évitez Inchaa Allahou ta3ala des questions sur vos problèmes personnels ou des choses spécifiques concernant le Dîn, tel quel le de mariage, divorce, les liens parentaux, etc… Je ne suis pas habilité à répondre a vos questions ou émettre des fatawas soubhanallah !!

Tous les articles qui ont été publiés sur ce site peuvent être copiés et propagés par tous les moyens possibles bien sûr s’ils sont licites. Néanmoins, il ne doivent pas être modifier de leur sens ou tronqués sans mentionner leur version complète et le nom du site afin de ne pas les faire sortir de leur contexte, de peur que les gens ne soient induit en erreur. BarakAllahou fikoum !!

Adresse mail : abou_anas_bilal(at)live.fr

Attention : Si les propos et les articles que je relate et que mes paroles sont justes et bien c’est une Grâce et une Miséricorde venant d’Allah Soubhanna wa ta’la Seul et si je me trompe et bien cela vient de moi ou du Shaytân, le lapidé. Qu’Allah me préserve de l’ostentation et de l’orgueil et qu’Il accepte cette modeste contribution pour la propagation de sa religion.

Ce site ne suis aucun madhaahib particulier même si bon nombre des savants que nous citons ont appris sur les avis l’Imam Ahmad Ibn Hanbal, néanmoins pour la plupart d’entre eux se réfèrent à tous les Imams de l’Islam et non seulement les 4 plus connus. Nous ne suivons aucun des Imams des 4 madhaahib aveuglément ne prenons que ce qui a été prouvé comme juste avec le Qur’an et la Sunnah et nous rejetons ce qui n’est pas en accord avec les sources Islamiques et le consensus des autres Imams de l’Islam. Aucun savant n’est infaillible qu’ils soient passés comme contemporains donc ils font tous des erreurs mais cela ne retire rien à leurs prestiges et honneurs car s’ils ont juste ils ont 2 récompenses et s’ils se trompent ils ont une récompense. Le but du musulman est de suivre la vérité et non de suivre des personnes ou des tendances aveuglément. Contrairement à ce que beaucoup prétendent les gens du minhaj salafi ne rejettent pas les madhaahib, d’ailleurs une grande partie des avis de Fiqh et autres sont issues de l’avis de ces même Imams, il faut simple faire la part des choses sur les erreurs qu’ils ont fait et qui ont été clarifiées par d’autres Imams et les avis justes qu’ils ont eus.

De ce fait, il n’est pas permis au musulman de suivre aveuglément tous leurs avis de même que tous les règles établies dans chaque madhhab juste parce que celà va en accord avec nos passions alors que la vérité à été clarifiée. Car ces règles ne sont pas forcément en accord avec l’avis de l’imam de ce même madhhab. Les Imams eux même demandent qu’on rejette leurs paroles si celle-ci contredit le Qur’an et la Sunnah Authentique. En effet on trouve aujourd’hui des fanatiques qui suivent aveuglément leur madhhab et qui quand on leur apporte une preuve du Qur’an et la Sunnah avec la clarification de d’autres Imams et savants et bien ils se détournent de la vérité et vont jusqu’à penser que leur Imam est infaillible. Je demande à Allah Soubhanahou wa ta’ala de nous accorder la sincérité dans la recherche de la vérité et de la science afin que notre demeure future soit le Paradis.

Quelqu’un a dit : « Prends le chemin de la guidée, et ne sois pas dupé par le faible nombre de gens qui suivent la guidée, Éloignes toi du chemin de l’égarement et ne sois pas dupé par le grand nombre de personnes qui suivent le chemin de l’égarement. »

Dans une annale, selon L’Imam Al-Bukhârî (Rahimahullah) dans At-Tarîkh, Al-Humaïdî a dit :  » Nous étions chez Ash-Shâfi’î lorsqu’un homme entra pour l’interroger sur une question. Il lui répondit alors : « Le Messager d’Allah (r) a jugé de telle et telle façon.

– Et toi, qu’en penses-tu ? lui demanda l’homme.

– Qu’Allah soit glorifié (SoubhaanAllah) ! Tu m’as vu sortir d’une église ? Tu m’as vu sortir d’un monastère ? Ou bien m’as-tu vu porter une corde à la ceinture ? Je te dis que le Messager d’Allah (r) a jugé de telle façon et toi tu me demandes mon avis ! « 

L’imam  Abou Hanifa  a dit :

 » Si je dis une parole qui contredit le livre d’Allah , ou  une information du messager d’ Allah, alors délaissez ma parole ”

L’ imam Malik a dit  :

“Certes je ne suis qu’un humain qui se trompe comme il peut voir juste. Vérifiez donc mes opinions. Tout  ce qui est en accord avec le Coran (livre d’ Allah) et la sounna, prenez-le, et tout ce qui est en désaccord avec le coran et la sounna, rejetez- le ”

L’ imam  Al-Shafi’ i a dit  :

” Les musulmans sont  tous unanimes pour dire que  s’il nous parvient une sounna du messager d’Allah, il est interdit  de la délaisser pour prendre la parole d’un autre (quel qu’il soit) ”

L’ imam Ahmad a dit :

” n’imitez personne, ni moi , ni Malik, ni  Shafi’i, ni Awza’ i, ni Thahwri, mais  puisez là où ils ont puisés. ”

Subhanaka Allahoumma wa bihamdika ash hadou an la ilaha illa anta astaghfirouka wa at-tubu ilayka. As-Salâmu ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh.

Voici la liste d’une petite partie des savants auxquels nous nous référons :

Cheykh ‘Abdel ’Azîz bnou ‘Abdillah Âli Cheykh (Grand Savant et Moufti du royaume d’Arabie Saoudite, président du comité des grands savants d’Arabie Saoudite et de l’iftâ, qu’Allah le protège Âmîn.)

Cheykh Sâlih Fawzân bnou ‘Abdillah al Fawzân (Grand Savant et Membre du comité des grands savants d’Arabie Saoudite et de l’iftâ)

Cheykh Sâlih al-Louhaydân (Grand Savant et président de la cour de justice d’Arabie Saoudite, et membre du comité des grands savants d’Arabie Saoudite et de l’iftâ.)

Cheykh ‘Abdallâh bnou ‘Abder Rahmân al Ghoudayan (Grand Savant et et vice président du comité des grands savants d’Arabie Saoudite et de l’iftâ.)

Cheykh  Abder Rahmân bnou Nâçir al Barrâk (Savant et grand élève de cheykh Ibnou baz)

Cheykh Sâlih bnou ‘Abdel ’Azîz bnou Mouhammad bnou Ibrâhîm Âli Cheykh (Savant de Riyad et ministre des affaires religieuses du Royaume d’Arabie Saoudite, petit  fils de l’ancien Moufti de l’Arabie Saoudite Cheykh Mouhammad bnou Ibrâhîm Âli Cheykh)

Cheykh ‘Abdel’Aziz bnou ‘Abdillah ar Râjihi (Savant de Riyad et membre du comité d’enseignement de l’université de l’imam Mouhammad Âl Saoud de Riyad et élève de cheykh Ibnou Baz il a étudier avec lui pendant 40 ans.)

Cheykh Rabi3 bnou Hadi al Madkhali (Savant du sud du royaume d’Arabie Saoudite, élève de Cheykh al Albani, ibnou Baz, al ‘Outheymin, Cheykh an Najmi, et de Hafidh al Hakami et Cheykh Mouhammad Âman al Jâmi,…)

Cheykh Sâlih as Souhaymi (Savant de Médine et donne cours dans le masjid An-Nabawi)

Cheykh ‘Abdel Mouhçin bnou Nâçir al ‘Oubaykân (Savant de Riyâd)

Cheykh ‘Oubayd bnou Soulaymân al Jâbiri (Savant et ancien professeur à l’université islamique de Médine)

Cheykh ‘Abdu-r-Razzaq Ibn ‘Abdu-l-Mouhçin Al-‘Abbâd (Savant de Medine érudit dans le hadith, grand élève de Cheykh Ibnou Bâz)

Cheykh Wasiyoullah Abbas al Hindî (Savant et spécialiste du Hadith résidant à la Mecque)

Cheykh ‘Alî bnou Nâçer al Faqîhi (Savant de medine ancien élève de Cheykh Mouhammad Âman al Jâmi)

Cheykh Soubayl (Grand savant de mekka et Imam ghâtib de masjidoul haram a Mekka)

Cheykh Sa’ad  Ibn Nâsir Ash-Shethri (Savant et Membre du comité des grands savants d’Arabie Saoudite)

Et bien d’autres…

 

Les savants mort du siècle dernier et de ce siècle (20 et 21 siècles) qu’Allah leur fasse miséricorde à tous, Rahimahoumoullah :

Cheykh Mouhammad Nâsiru-d-din Al-Albânî (Reconnu par plus d’un savant comme étant l’érudit du hadith de ce siècle, il a écrit de nombreux ouvrages dans le hadith, et dans d’autres domaines.)

Cheykh Abdel ’Azîz bnou Abdillah bnou Bâz (Très grand savant érudit dans l’ensemble des domaines de la religion, ancien Moufti du royaume d’Arabie Saoudite)

Cheykh al-Mouhammad bnou Sâlih al ‘Outhaymin (Très grand savant érudit dans le domaine de la jurisprudence islamique, dans la croyance et l’ensemble des domaines religieux, il était l’un des disciples de Cheykh ‘Abdel ‘Azîz bnou Bâz, mais aussi de Cheykh ‘Abder Rahmân bnou Nâsir as Sa‘dî)

Cheykh Ahmad bnou Yahya an Najmi (Savant et a été désigné moufti de la région de Sâmita sud du royaume d’Arabie Saoudite par l’éminent Cheykh ibnou baz rahimahoullah)

Cheykh Mouqbil bnou Hâdî al Wâdi’i (Grand grand savant dans l’ensembles des domaines de la religion, mais en particulier dans le hadîth, il vivait au Yémen. C’est lui qui est à l’origine du très bénéfique centre de Dammaj)

Cheykh Mouhammad Âmân Al-Jâmi’i (Grand savant dans la ‘Aqîda et dans bien d’autres domaines et il a laissé beaucoup d’élève derrière lui qui on profité de ça science comme Cheykh Rabe’ et Cheykh Zeyd et Cheykh As-Souhaymi et Cheykh ’Ali bnou Naçer al-Faqihi et Cheykh Ibrahim Ar-Rouhayli i et Cheykh Falih Isma’il et plein d’autres…)

Cheykh AbdourRazzâq Al ‘Afîfî (ancien membre du comité des grands savants et de l’ifta)

Cheykh Zeyd bnou Mouhammad bnou Hadi al Madkhali (Savant du sud du royaume d’Arabie Saoudite, élève de Cheykh an Najmi, et de Hafidh al Hakami et Cheykh Mouhammad Âman al Jâmi)

Cheykh Abou Abdoullah Hammoud Ibn Abdoullah Ibn Hammoud Ibn Abdour-Rahmaan At-Touwayjiri (Grand Savant d’Arabie Saoudite)

Cheykh Abdourrahmân bnou Nâçir As-Sa’dî (Grand savant et professeur de Cheykh al ‘Outheymin)

Cheykh Mouhammad al Âmîn Ach-Chanqitî (Ancien grand savant qui a enseigné en Arabie Saoudite, originaire de la région de la Mauritanie)

Cheykh Hâfidh bnou Ahmad Al-Hakamî (Grand savant, malgré son relatif jeune age, il est mort à l’age de 36 ans, il était déjà reconnu comme étant un grand parmi les grands savants de l’islam, il fut l’un des élève du grand savant revivificateur de la Sounnah ‘Abdallah al Qar‘âouî)

Cheykh Abdoullah al Qar’âoui (Grand savant de l’Arabie Saoudite professeur de Cheykh Hafidh Al-Hakami et de bien beaucoup d’autres encore)

Cheykh Mouhammad bnou Ibrâhîm Âli Cheykh (Grand savant de l’islam, son élève ‘Abdel ‘Azîz bnou Bâz disait de lui « Je n’ai jamais connu quelqu’un qui avait autant de science que lui. » Il était le moufti du royaume d’Arabie Saoudite avant Cheykh ‘Abdel ‘Azîz bnou Bâz.)

Cheykh Mouhammad bnou Ahmad Al-Hakami (Grand savant de l’Arabie Saoudite)

Cheykh Hammād ibn Mouhammad Al-Ansāri (Grand Savant de l’Arabie Saoudite)

Cheykh Hammad bnou ‘Ali bnou ‘Atîq An-Najdi (Grand Savant d’Arabie Saoudite et membre du comité des Grands Savants)

Et bien d’autres…

 

Les Savants anciens :

Le Grand savant revivification de la sounnah Cheykh Al Islam Mouhammad bnou Abdel wahhâb at Tamimi (mort en 1206 de l’hégire), et ses nombreux élèves et une grande partie de ses descendants, comme Abdourrahmân ibn Hassan Âli Cheykh (le nom Âli Cheykh est le nom donné aux descendants de Cheykh Al Islam Mouhammad bnou ‘Abdel Wahhab)

Al Imam Chawkânî, al Imâm As Saboûnî, al Hâfidh bnou Rajab al Baghdâdî, et le célèbre commentateur du Sahih al Boukhârî L’imam Al-Hâfidh bnou Hajar Al-Asqalâni

Le Grand savant revivification de la sounnah Cheykh al Islâm Ahmad bnou Taymiya (mort en 728 de l’hégire) et ses élèves, parmi eux il y a :

L’imam Ibnoul Qayyim (m.751 de l’hégire) Al Jawziyya

L’imam adh Dhahabî (m.748 de l’hégire)

L’imam Isma’il bnou Kathir (m.774 de l’hégire) (qui a écrit un des meilleurs tafsir du Coran.)

Nous reconnaissons également les grand Imams que voici :

L’imam Ibnou Hazm Al-Andalousi, L’imâm an Nawâwi, L’imâm Al-Baghawi, L’imam Qourtoubi, L’imam Al-Bayhaqi, L’imam Al-Hakim An-Nishaburi, L’imam Ibnou Qoudama, L’imam Ibnou Jarir At-Tabârî, L’imam Barbahârî (329), L’imam Abou Dawoud (275), L’imam at Tirmidhi, L’imam Ibnou Majah, L’imam An-Nasâi, L’imam Mouslim (261), L’imam Al Boukhârî (256), L’imam Ahmad bnou Hanbal (241), L’imam ach Châfi‘i (204), L’imam Soufyân bnou ‘Ouyainah (198), Cheykh Abdoullah bnou al Moubârak (181), L’imam Mâlik bnou Anas (179), L’imam Al-Layth bnou Sa’d (175), L’imam Soufian ath-Thawri (161), L’imam al Awza’ i (157), L’imam Abou Hanîfa (150), et bien d’autres…