Le fait de brûler un feu rouge et commettre d’autres infractions au code de la route selon l’Islaam

As-Salâmu ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh. Bismillâhi r-Rahmâni r-Rahîm. Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des premières et des dernières générations, notre maître et notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons, et tous ceux qui suivent leur voie et qui s’accrochent à leur tradition jusqu’au Jour du Jugement Dernier. Parmi les choses qui se sont propagées dernièrement chez les musulmans c’est le non respect du code de la route comme on peu citer par exemple le fait de griller un feu rouge, l’excès de vitesse ou encore le mauvais stationnement. Plus étonnant que cela ceux qui sont conseillés sur ces actes répondent que ce sont des lois de la dounya (ce bas monde) et que ce n’est pas obligé de les respecter. 

C’est une chose d’ailleurs assez répandu chez les muslmans vivant dans les pays occidentaux qui s’imaginent que ce n’est pas grave à partir du moment ou il n’y a pas d’accident ou qu’ils ne se font pas contrôler par la police. Et bien nous vous laissons lire un fatwa du Comité Permanent (Dar Al-Ifta) à ce sujet.

Question : Est-ce que le franchissement d’un feu rouge ou autres comme infractions routières, par exemple dépasser la vitesse autorisée à l’intérieur ou à l’extérieur des villes, le mauvais stationnement en particulier aux heures de prière, déranger les autres pour une raison ou sans raison et autres parmi les infractions au code de la route, sont-elles interdites par la charia ou simplement détestables? Renseignez-nous, qu’Allah vous rétribue

Réponse : Les règles de circulation ont été établies pour l’intérêt général des musulmans, il est donc obligatoire à l’ensemble des conducteurs de les respecter; vu son intérêt pour les gens, alors que le non respect de celles-ci cause beaucoup d’accidents et de dommages aux autres. Il en découle également d’autres maux. En ce qui concerne le stationnement près des mosquées pour un temps déterminé sans que cela ne gêne personne, nous espérons qu’il n’y a pas de mal en cela, s’il plaît à Allah.

( Numéro de la partie: 23, Numéro de la page: 469)

Qu’Allah nous accorde la réussite et que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.

La Fatwa numéro ( 15752 )

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas

Bakr Abou Zayd – Membre
`Abd-Al-Azîz Al Ach-Chaykh – Membre
Sâlih Al-Fouzân Membre
`Abd-Allah ibn Ghoudayân – Membre
`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz – Président

Source : Les fatwas du Comité Permanent (Dar Al-Ifta)