Doit-on faire la prière du salut de la mosquée lorsqu’on prie Salat Al-3Aid à la mosquée?

As-Salâmu ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh. Bismillâhi r-Rahmâni r-Rahîm. Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des premières et des dernières générations, notre maître et notre Prophète Mouhammad, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons, et tous ceux qui suivent leur voie et qui s’accrochent à leur tradition jusqu’au Jour du Jugement Dernier ! L’3Aid Al-Adhaa (Fête du sacrifice) est pour bientôt et précisément le 10 Dhu-l-Hijjah 1431 (Mardi 16 novembre 2010) alors beaucoup de frères et sœurs se posent la question chaque année s’il est obligatoire de faire la salutation de la mosquée (Tahiyyatou-l-masjiid) avant la Salat Al-3Aid. Voici donc à ce sujet un passage du livre Sharh de Zaad Al-Moustaqni’, volume 2, page 117 du Shaykh Salih Al-Fawzaan traduit par notre frère Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti.

(Il est détestable de faire des prières volontaires à l’endroit de la prière de ‘Eid, avant et après la prière de Eid. Donc celui qui arrive avant la Salat, alors il s’assoie. Ceci est lorsque les gens font la prière de ‘Eid sur un lieu de prière (autre que la mosquée).

De même que sur le lieu de prière, on ne doit pas prier après la prière de ‘Eid, pour que les gens de croient pas que cela fait partie de la prière de ‘Eid. Car le prophète (Sallallahou ‘Alaihi wa Sallam) sortait (le jour de ‘Eid) et priait deux Rak3ah. Il ne faisait aucune autre prière, ni avant celles-ci, ni après. Et il est l’exemple à suivre.

Par contre si les gens prient Al-‘Eid dans la mosquée, les savants ont divergé : Est-ce que celui qui arrive fait le salut de la mosquée ou il s’assoie?

Parmi eux il y a ceux qui ont mis de l’avant le fait que c’est la prière de ‘Eid et qui ont dit : Celui qui rentre doit s’asseoir.

Et parmi eux certains ont mis de l’avant l’obligation de faire le salut de la mosquée et qui ont dit : Celui qui entre prie le salut de la mosquée.

Mais de toute manière, on ne condamne pas celui qui s’assoie et on ne condamne pas celui qui prie le salut de la mosquée.) Fin de la citation

Traduit par Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti